Lunatic Night Hentai VOSTFR – Reviews et Critiques

Synopsis :
Un soir, l’ami de Kanzaki, Mutsuki, lui rend visite et lui laisse un étrange cadeau : un « animal de compagnie » qui ressemble à une chatte. De plus, elle est une très femme féline en chaleur. Kanzaki accepte le cadeau à contrecœur, et la nomme Kuaru. Aujourd’hui, Kuaru est en fait le serviteur de Kanzaki dans le passé, lorsqu’il était encore le souverain de l’Atlantide. Kanzaki a perdu la mémoire et ne se souvient pas de l’Atlantide ni de rien de ce qui s’y rapporte. Bientôt, une femme-oiseau nommée Karura débarque… prétendant également être l’une des anciennes servantes de Kanzaki. Kanzaki est emmené dans une tour qui est censée être son repaire, et il rencontre sa troisième servante, Neptune. Les trois filles ne veulent rien d’autre que réveiller l’ancien moi de Kanzaki et lui rendre ses pleins pouvoirs de souverain de l’Atlantide… et la façon d’y parvenir est de faire plaisir à Kanzaki jusqu’au souvenir total. Mais Mutsuki a prévu autre chose pour Kanzaki…

Révision :
Une chose est sûre… Lunatic Night est à la hauteur de son titre. Toute cette farce est folle. J’ai eu du mal à suivre l’histoire parce que la moitié du temps, les choses qu’ils font n’ont aucun sens ! Tout semble n’être qu’une excuse pour faire une orgie. Tout ce que font les trois filles, c’est faire Kanzaki jusqu’à la stupeur.

Je me suis endormi deux fois en essayant de finir les deux épisodes qui composent Lunatic Night. Les bouffonneries deviennent vite caduques et il n’y a pas assez d’intrigue pour continuer. Mais il est vrai qu’il y a des parties drôles et bizarres qui ont réussi à faire rire. Par exemple, une fois, alors que les trois filles faisaient du Kanzaki, il s’est soudainement transformé en un gigantesque pénis vert. C’était comme si c’était quelque chose sorti de Jack et le haricot magique.

La caractérisation n’existe tout simplement pas. Les filles ne sont là que pour le sexe, Kanzaki est toujours étourdie et confuse, et Mutsuki est trop louche pour le dire. C’est un mystère non résolu que de savoir comment Kanzaki et Mutsuki sont amies, alors que Mutsuki a toujours eu une sorte de plan sinistre pour Kanzaki. De plus, les événements n’ont pas de continuité. Dans le final du premier épisode, la tête de Kanzaki est implantée dans un corps métallique (avec des tentacules en plus). Dans le deuxième épisode, Kanzaki est de nouveau complètement en chair et en os sans aucune explication. Lunatic Night s’accompagne également d’un sosie de Sailormoon et de quelques blagues intérieures connexes qui sont, au mieux, correctes. Tout cela est très facile à oublier.

Les visuels n’aident pas beaucoup ce titre non plus. L’art et l’animation sont des choses du genre et il n’y a rien à écrire. En ce qui concerne le sexe, tout est montré mais avec très peu de détails. Le membre de Kanzaki ressemble à une sorte de hot-dog générique, et les parties inférieures des filles sont étrangement dépourvues de détails. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Lunatic Night ne m’a pas impressionné. L’une des caractéristiques de la soirée est probablement son humour étrange, que l’on ne rencontre pas souvent. Je veux dire, combien de titres hentai ont des types qui ont été réduits à un « gribouillis » ?

Divers :
Un « squiggly » est un petit pénis vert rebondissant avec des petites ailes sur les côtés.

Inages extraites de la vidéo: