Des Empereurs du Japon a l'epoque Heian

•½ˆÀŽž‘ã‚Ì—ð‘ã“Vc


Des Empereurs de l'epoque Heian
Le deplacement de la capitale a Heian-kyo (la ville de Kyoto) en 794 fut une manifestation de l'etablissement de la nouvelle dynastie par l'Empereur Kanmu. Apres le regne de Kanmu, l'Empereur et les noblesses (=les fonctionnaires superieurs et hereditaires) formerent ensemble la cour, c'est-a-dire le gouvernement central de l'Etat antique a Heian-kyo.
Dans cet ensemble, le systeme de regence naquit et elle devint le systeme fondamental du gouvernement du Japon. L'histoire politique de l'Empereur a l'epoque Heian est en meme temps l'histoire de l'etablissement de regence.
L'intronisation de l'Empereur Gosanjo dont la mere ne fut pas une fille des Fujiwara en 1068 fut une sorte d'ouverture de nouvelle dynastie. Il eut l'intention de reformer le gouvernement en situant l'Empereur et sa famille dans le noyau du gouvernement. Mais en fait, contrairement a l'intention de Gosanjo, apres lui, l'economie de l'Empereur reduit peu a peu a l'economie privee de la famille d'Empereur. L'Empereur fut toujours le noyau de l'Etat, mais la famille d'Empereur devint elle-meme une grande force politique et economique avec leur propre domaine seigneurial. En un mots, apres Gosanjo, le demembrement de l'Etat commenca lentement. La famille d'Empereur, les familles des grandes noblesses et des grands temples devinrent des forces politique et economiques demi-independants (=les kenmons Œ –å). Ce fut le commencement du moyen-age du Japon dans le point de vue economique et sociale.
Chaques forces importerent des guerriers et furent engagees dans les guerres qui furent causees par des guerriers. La famille d'Empereur ne fut pas l'exception.
Ainsi naquit le Bakufu, le gouvernement militaire a Kamakura et l'Empereur changea la position politique a l'epoque Kamakura.

(Suite a la page des Empereurs de l'epoque Kamakura.)



Genealogie des Empereurs 1 (de l'epoque Asuka a l'epoque Nara)


Cliquez pour le grand plan.


Kanmu@Šº•@(735-806, r. 781-806)
Le fondateur de Heiankyo (Kyoto).
Les Empereurs de l'epoque Nara furent descendants de l'Empereur Tenmu, mais cette "dynastie" s'eteignit par l'Imperatrice Shoutoku. L'Empereur Kounin, qui fut le successeur de Shoutoku fut un descendant de l'Empereur Tenchi. Et Kanmu fut le fils de Kounin.
Alors, Kanmu voulut demontrer le changement de dynastie par la transportation de la capitale.
En plus, il commenca la conquete du Nord du Japon pour montrer la dignite de sa dynastie. Dans cette epoque, le Nord du Japon fut gouverne par Ezo ou Emisi independamment du gouvernement central.
Mais la construction de la nouvelle capitale et la conquete du Nord fut grande charge pour le peuple. Kanmu devut abandonner ces deux entreprises dans ses derniers temps.
Or, Kanmu eut beaucoup d'enfant par beaucoup de femme. Pour eviter la confusion de la succession, il donna noms aux plupart de ses enfants et leurs fit des sujets de ses successeurs.

Genealogie des Empereurs 2 (au commencement de l'epoque Heian)

Cliquez pour le grand plan.

Heizei@•½é@(774-824, r. 806-809)
Fils de Kanmu. Il abdiqua pour son frere Saga par une sorte de cyclophrenie. Mais apres l'abdication, il voulut diriger la cour et ordonna la retransportation de la capitale a Nara en 810. Mais il fut attaque par l'Empereur Saga, et la tentative de Heizei fut echoue (Kusuko no hen). Par cette defaite, Heizei perdit tout son pouvoir politique et prince Abo, qui fut un fils de Heizei, fut releve du prince heritier de Saga.

Saga@µ‰ã@(786-842, r. 809-823)
Fils de Kanmu. Frere cadet de Heizei. Parce que Saga vainquit Heizei, qui fut son plus grand rival politique, au commencement de son regne, le regne de Saga fut sur et paisible. Il institua des nouvelles lois (Konin kakushiki), reforma le systeme de fonctionnaire et fonda kuroudo-dokoro (le bureau des secretaires de l'Empereur) et kebiishi (la police). Aussi, il entretint des ceremonies dans la cour et la fete de Kamo.
En meme temps, Saga fut un intellectuel et un caligraphe celebre du temps. Il fit edite trois anthologies de poeme en chinois et prit l'initiative de l'introduction de la culture chinoise dans la cour. Il eut des relations intimes avec moine Kukai, qui eut alle etudier le bouddhisme esoterique en Chine, et contribua la propagande religieuse de Kukai.
En general, sa politique accomplit la politique de son pere Kanmu.

Junna@~˜a@(786-840, r. 823-833)
Fils de Kanmu. Demi-frere cadet de Heizei et Saga. En general, sa politique fut la succession de celle de Saga. Il nomma un prince de Saga pour son prince heritier et voulut que ce prince aura nomme son fils pour le prince heritier en recompence.

Ninmyo@m–¾@(810-850, r. 833-850)
Fils de Saga. Premiers temps de son regne furent la succession de la politique de Saga et Junna. Mais apres les morts continuelles de Junna et Saga, il se passa une intrigue politique Jowa no hen (l'incident de l'ere Jowa) en 842. Apres l'etouffement de cette intrigue, Ninmyo nomma son fils comme le prince heritier en negligeant le consentement entre Saga et Junna. Mais ce mouvement augumenta le pouvoir politique de Fujiwara no Yoshifusa (804-72), qui fut l'oncle de nouveau prince heritier.
Sous le regne de Ninmyo, l'entretien de la culture et des ceremonies de la cour s'accrut.
Il fut appele l'Empereur de Fukakusa aussi d'apres le quartier de sa tombe.

Montoku@•¶“¿@(827-858, r. 850-858)
Fils de Ninmyo. Sa mere Junshi fut une soeur de Fujiwara no Yoshifusa. A l'occasion de Jowa no hen, il fut nomme comme le prince heritier de Ninmyo par l'aide de Yoshifusa. Apres l'intronisation, presque toute la politique de Montoku fut execute sous l'initiative de Yoshifusa.

Seiwa@´˜a@(850-880, r. 858-876)
Fils de Montoku. Sa mere Meishi fut une fille de Fujiwara no Yoshifusa. Par la mort soudaine de Montoku, Seiwa monta sur le trone quoique tres jeune, et nomma Yoshifusa comme son Regent (Sessho). Yoshifusa devint le premier Regent comme un sujet. Alors, la politique de Seiwa fut execute completement sous l'initiative de Yoshifusa (En 864 Yoshifusa donna sa demission de Regent parce que Seiwa devint adult. Mais apres la demission, il prit l'initiative politique comme dajo-daijin <le minitre superieur>).
En 866, il se passa l'incident Otenmon no hen par qui grande porte de la cour Otenmon fut incendiee. Dans cette occasion, Yoshifusa exila son rival politique Otomo no Yoshio (Ban-dainagon) et le pouvoir de Yoshifusa devint plus sur qu'avant l'incident.
Apres la mort de Yoshifusa en 872, son beau-fils Fujiwara no Mototsune (831-91) succeda le pouvoir de Yoshifusa comme U-daijin (le ministre de droite). Ainsi, Seiwa ne put pas prendre l'initiative politique dans tout son regne et abdiqua en 876.

Yozei@—z¬@(868-949, r. 877-884)
Fils de Seiwa. Sa mere Koushi fut une soeur de Fujiwara no Mototsune. Parce que Yozei fut jeune quand il devint l'Empereur, Mototsune fut nomma son Regent a l'exemple de Fujiwara no Yoshifusa. Puis en 880 quand Yozei devint adult, Mototsune fut nomme Kampaku. Kampaku fut le poste superieur de la politique qui fut etabi cette occasion pour Mototsune.
Mais la conduite de Yozei qui devint adult fut tres etrange et un peu delirante. Finalement, il tua un noblesse dans la cour. Apres cet incident, Yozei fut abdique par Mototsune.

Koko@ŒõF@(830-887, r. 884-887)
Fils de Ninmyo. Dans son jeunesse, Koko grandit dans la situation tres loins de devenir l'Empereur, mais par l'abdication de Yozei, il devint soudainement l'Empereur par la recommandation de Fujiwara no Mototsune (831-91). Ce fut dans un sens le commencement de la nouvelle dynastie. Mais, parce que Koko nomma Mototsune son Kampaku pour recompencer la recommandation a l'Empereur, l'intiative politique de Koko fut succecivement prit par Mototsune.

Uda@‰F‘½@(867-931, r. 887-897)
Septieme fils de Koko. Quand Koko devint l'Empereur, Uda fut donne le nom et devint un sujet (Minamoto no Sadami). Mais justement avant la mort de Koko, il redevint un prince par la volonte de Koko et succeda le trone de Koko.
Au commencement du regne, Uda nomma Fujiwara no Mototsune pour son Kampaku. Mais Mototsune repliqua a une expression dans l'ordonnance que le poste qu'Uda prepara ne fut que celui honoraire. Vaicu par cette resistance de Mototsune, Uda dut nommer Mototsune comme le Kampaku avec l'initiative politique.
Apres la mort de Mototsune en 891, Uda prit l'initiative politique et choisit specialement Sugawara no Michizane comme le contre-force a Fujiwara no Tokihira, qui fut un fils de Mototsune.
Uda abdiqua pour son fils Daigo en voulant l'etablissement de nouvel systeme politique dans la cour.
Sous le regne d'Uda, le dernier ambassadeur a la Chine fut projete et retarde en 894. Ce fut parce que la cofusion politique dans la Chine, mais cette cessation invita le developpement de la culture originale du Japon. Des kanas (des lettres japonaises) fut inventes environ dans cette epoque.

Daigo@‘çŒí@(885-930, r. 897-930)
Fils d'Uda. Au commencement du regne de Daigo, les deux politiques influencants furent Fujiwara no Tokihira et Sugawara no Michizane. Il y eut la force des Fujiwara apres Tokihira et celle d'Uda qui abdiqua apres Michizane. En 899 Tokihira fut nomme Sa-daijin (le ministre de gauche) et Michizane U-daijin (le ministre de droite).
Mais l'equilible politique fut perdu en 901par l'intrigue de Tokihira. Michizane fut exile a Dazaifu a Kyushu et Uda fut fait retirer completement de la politique.
Cependant, apres cet incident, la cour fut troublee par le fantome de Michizane qui mourut a Dazaifu en 903. La mort de Tokihira en 905 fut consideree d'etre causee par le fantome mauvais de feu Michizane.
Le poste politique de Tokihira fut succede par Tadahira, un frere cadet de Tokihira et qui fut intime avec l'Empereur retire Uda. Sous l'initiative de Tadahira, la reconciliation de la cour se realisa.
En 905, la compilation de la premiere anthologie imperiale de waka fut ordonee et elle fut achevee aux environs de 913-914 ("Kokin-waka-shu"). Cette anthologie fut ecrite avec kanjis et hira-kanas.

Suzaku@Žé@(923-952, r. 930-946)
Fils de Daigo. Il monta sur le trone par la maladie et la mort de Daigo. Mais parce que Suzaku fut jeune, Fujiwara no Tadahira devint son Regent puis Kampaku.
Dans ce regne, des grandes rebellions dans les regions locales se succeda a l'Est et l'Ouest du Japon. Mais Tadahira calma ces rebellions en succes et etablit son pouvoir dans la cour.

Murakami@‘ºã@(926-967, r. 946-967)
Fils de Daigo. Frere cadet de Suzaku. Il devint l'Empereur par l'abdication soudaine de Suzaku.
Au commencement du regne, Fujiwara no Tadahira fut nomme Kampaku. Apres la mort de Tadahira en 949, Daigo ne nomma pas Kampaku. Mais malgre la lacune de la personne de Kampaku, l'influence des Fujiwara dans la politique fut etablit fortement deja.
Sous le regne de Daigo, la deuxieme anthologie imperiale de waka "Gosen-waka-shu" fut achevee.

Genealogie des Empereurs 3 (au milieu de l'epoque Heian)

Cliquez pour le grand plan.

Reizei@—âò@(950-1011, r. 967-969)
Fils de Murakami. Il eut la debilite mentale et eut fait abdique en 2 annees. Parce que Fujiwara no Morosuke, le grand-pere de l'Empereur fut deja mort, Fujiwara no Saneyori, qui fut un frere de Morosuke devint le Regent de Reizei comme un patriarche des Fujiwara.

Enyu@‰~—Z@(959-991, r. 969-984)
Fils de Murakami. Frere cadet de Reizei.
Sous le regne d'Enyu (prononcez comme "en-yu"), le conflit entre les Fujiwara pour le poste de regent fut combattu fortement dans la cour. Ce fut parce que le successeur d'Enyu ne fut pas evident (le prince heritier d'Enyu fut son neveu Kazan). Chaques grands noblesses des Fujiwara voulurent avoir un prince sur qui ils eurent l'influence. Saneyori, Koretada, Kanemichi, Yoritada succederent le regent d'Enyu.
Mais malgre le conflit entre les Fujiwara, Enyu ne put pas prendre l'initiative politique.

Kazan@‰ÔŽR@(968-1008, r. 984-986)
Fils de Reizei. Parce que son grand-pere Fujiwara no Koretada (un Regent d'Enyu) fut deja mort avant l'intronisation de Kazan, le gouvernement de Kazan fut instable sans tutelle. En addition la conduite de Kazan fut un peu derilante. Dans cette situation, Fujiwara no Kaneie trama un complot et fit abdiquer Kazan pour introniser son grand-fils Ichijo.
Apres l'abdication, Kazan viva comme un moine et comme un intellectuel. Il compila une anthologie de waka "Shui-waka-shu" par lui-meme dans ses derniers jours.

Ichijo@ˆêð@(980-1011, r. 986-1011)
Fils d'Enyu.
Au commencement de son regne, Fujiwara no Kaneie devint le Regent.
Apres la mort de Kaneie en 990, ses fils Michitaka et Michikane devint Kampaku d'Ichijo successivement.
Mais il y eut la gande propagation de l'epidemie en 993-995, et non seulement des peuple, Michikane le Kampaku et beaucoup de noblesse furent morts par l'epidemie. Apres la mort de Michikane, Michinaga (966-1027) un frere cadet de Michitaka et Michikane fut nomme assister l'Empereur. Michinaga dirigea la cour d'Ichijo comme U-daijin (le ministre de droite), puis comme Sa-daijin (le ministre de gauche).
Ichijo eut deux Imperatrices. L'une entr'elles Teishi fut une fille de Fujiwara no Michitaka et l'autre Shoshi fut une fille de Fujiwara no Michnaga. Dans le service de Teishi, dame Sei-shonagon composa un essai litteraire "Makura no Soshi" et dans le service de Shoshi, dame Murasaki-Shikibu composa "Genji monogatari (Le roman de Genji)". Ainsi la cour d'Ichijo fut la scene d'or des grandes oeuvres litteraires.

Sanjo@ŽOð@(976-1017, r. 1011-1016)
Fils de Reizei. Il voulut nommer Fujiwara no Michinaga son Kampaku et faire assister le gouvernement. Mais Michinaga nia d'etre nommer Kampaku. Par cet echec du personnel, le regne de Sanjo fut instable. En addition, Sanjo eut la maladie de l'oeuil. Sanjo abdiqua l'Empereur involontairement par la maladie et par l'oppression de Michinaga sous la condition que son fils aura nomme le prince heritier de l'Empereur qui l'aura succede.

Goichijo@Œãˆêð@(1008-1036, r. 1016-1036)
Fils d'Ichijo. Sa mere fut Fujiwara no Shoshi, une fille de Fujiwara no Michinaga. Michinaga devint son Regent comme la premiere fois et dans un an il donna sa demission pour faire nommer Yorimichi son fils le Regent de Goichijo. Michinaga eut beaucoup d'infulence dans le gouvernement de Goichijo apres la demission du Regent.
Or, apres la mort de l'Empereur retire Sanjo en 1017, son fils prince Atsuakira declina le prince heritier, et un frere cadet de Goichijo devint le nouveau prince heritier. Par cette declination l'initiative de Michinaga et Yorimichi dans la cour fut fortifie. Et en 1018 Ishi, une fille de Michinaga devint l'Imperatrice de Goichijo.

Gosuzaku@ŒãŽé@(1009-1045, r. 1036-1045)
Fils d'Ichijo. Frere cadet de Goichijo. Son oncle Fujiwara no Yorimichi devint le Kampaku. Yorimichi fit epouser sa belle-fille Genshi a Gosuzaku, mais elle n'accoucha que des princesses.

Goreizei@Œã—âò@(1025-1068, r. 1045-1068)
Fils de Gosuzaku. Sa mere fut Fujiwara no Kishi, une fille de Fujiwara no Michinaga. Fujiwara no Yorimichi fut son Kampaku successivement. Yorimichi fit epouser sa fille Kanshi pour devenir le grand-pere du prince. Mais Kanshi n'accoucha pas d'enfant.
Parce que des filles de Yorimichi n'accoucha pas le prince, apres la mort de Goreizei, nouvelle situation arriva pour les Fujiwara.

Genealogie des Empereurs 4 (a la fin de l'epoque Heian)

Cliquez pour le grand plan.

Gosanjo@ŒãŽOð@(1034-1073, r. 1068-1072)
Fils de Gosuzaku. Sa mere fut princesse Teishi, une fille de l'Empereur Sanjo. Gosanjo n'appartint pas a la parente des Fujiwaras, alors il essaya de reformer la cour en excluant l'influence des Fujiwaras.
Deux grands politiques de Gosanjo furent l'arrangement (= la confiscation) du domaine seigneurial sans permission imperiale evidente et l'unification de la capacite de la mesure. Par ces politique, il voulut retablir la base de l'economie imperiale.
Mais son regne fut trop cout et mourut sans achever la reformation.
Il eut trios prince par deux epousees. Premier prince Sadahito (=l'Empereur Shirakawa) fut un fils de Fujiwara no Moshi et deuxieme prince Sanehito et troisieme prince Sukehito furent des fils de Minamoto no Kishi, l'arriere-petite-fille de l'Empereur Sanjo. Gosanjo qui detesta les Fujiwaras favorisa deux princes cadets par Minamoto no Kishi, mais sans deranger l'ordre de succession, il abdiqua et fit introniser son premier prince en 1072, et en meme temps il nomma deuxieme prince Sanehito pour le successeur de nouvel Empereur.
Gosanjo mourut l'annee suivante de son abdication, alors en 1085 prince Sanehito mourut. En ce temps de la mort de prince Sanehito, le probleme de succeseur de l'Empereur Shirakawa se produisit dans la cour. Plupar‚” de noble considera en attachant l'importance a la volonte de feu l'Empereur Gosanjo que prince Sukehitos fut apte a l'Empereur, mais l'Empereur Shirakawa nomma son fils pour le successeur en novembre 1086 et dans le meme jour de nomination de successeur il abdiqua et fit introniser son fils comme nouvel Empereur.
Ainsi, a propos de successeur, la volonte de Gosanjo fut neglige, mais la politique contre les Fujiwaras fut succede par Shirakawa.
Au commencement du regne de Gosanjo, Fujiwara no Yorimichi donna la demission de Kampaku et son frere cadet Norimichi succeda le poste de Kampaku.

Shirakawa@”’‰Í@(1053-1129, r. 1072-1086)
Premier fils de Gosanjo. Le fondateur en fait du gouvernement par l'Empereur qui avait abdique (=insei). Sa mere fut Fujiwara no Moshi.
Avec la fortune de l'affaiblissement de la force des Fujiwara et en succedant la politique de son pere Gosanjo, il fortifia le pouvoir de l'Empereur dans son regne. L'entreprise la plus sympolique de l'Empereur Shirakawa fut la construction de temple Hosshoji en 1077 a quartier Shirakawa, qui situe au nord-est de Heiankyo. Hossoji comprenait une tour octogonalle d'environ 80 metres en neuf etages qui fut le plus illustre batiment pendant la periode des Ins. (Il fut brule en 1342 et ne fut pas reconstruit.)
Aussi, il reconstruisit la socite litteraire de waka avec ses vassaux et fit editer la nouvelle anthologie imperialle "Goshui-waka-shu".
En 1086, il abdiqua soudain et son fils Horikawa succeda a l'Empereur. Ordinairement, cette abdication est remarque comme le commencement du gouvernement par l'Empereur qui avait abdique. Mais en fait, Horikawa et sa cour ont eu l'initiative politique bien que Shirakawa ait beaucoup d'influence.
En 1107, par la mort de l'Empereur Horikawa, son fils Toba succeda l'Empereur a l'age de 5 ans. Dans cette nouvelle situation, Shirakawa saisit tous les pouvoirs politiques et il controla la cour de Toba a titre prive.

ouvrage de reference
"Shirakawa ho-oh" par Kei Mikawa, Nihon hoso shuppan kyokai, 2003
w”’‰Í–@cx@”üì@Œ\A“ú–{•ú‘—o”Å‹¦‰ïA‚Q‚O‚O‚R”N

Horikawa@–x‰Í@(1079-1107, r. 1086-1107)
Fils de Shirakawa. Par bon assistance de Kampaku Fujiwara Moromichi son regne fut florissant avec la musique et le waka que Horikawa aima. Mais il fut maladif et n'eut qu'un seul prince.

Toba@’¹‰H@(1103-1156, r. 1107-1123)
Fils de Horikawa. Seul petit-fils de Shirakawa-in et son successeur. Il succeda a l'Empereur a l'age de 5 ans et abdiqua a l'age de 21ans. Quand Shirakawa fut mort en 1129, Taba succeda a l'initiative politique de Shirakawa et commenca a controler la cour de ses fils comme l'Empereur qui avait abdique.
Parce que Toba eut deux fils influents, apres sa mort, l'equilibre politique fut perdu et des troubles, qui denoncerent le commencement de l'epoque des guerriers, se produisirent.

Sutoku@’“¿@(1119-1164, r. 1123-1141)
Fils de Taba. Dans son temps, il fut doute d'etre en fait le fils de Shirakawa avec l'Imperatrice Shoshi de Toba. Par cette raison, il ne fut pas intime avec Toba. Apres la mort de Shirakawa, et avec la naissance de demi-frere Konoe, Sutoku fit abdiquer par le commendament de Toba. Quand Konoe fut mort a 1155, le voeu de Sutoku d'introniser son fils fut neglige. Alors quand Toba fut mort en 1056, Sutoku qui voulut introniser son fils et gouverner comme l'Empereur abdique combattit contre son frere cadet l'Empereur Goshirakawa (Hogen no ran). En fin Sutoku fut convaincu et fut exile a Sanuki (=pref. Kagawa a Shikoku) ou il fut mort en 1164.
Il aima le waka beaucoup et fit editer l'anthologie "Shika-waka-shu" a environ 1151.

Konoe@‹ß‰q@(1139-1155, r. 1141-1155)
Fils de Toba. Sa mere fut Fujiwara no Tokushi, qui fut nee dans la famille de noblesse inferieure mais bien-aimee par Toba. Demi-frere cadet de Sutoku et Goshirakawa. Son regne fut dirige par Toba. Il fut maladif et n'eut pas de prince. Le successueur de Konoe devint grand probleme politique du temps.

Goshirakawa@Œã”’‰Í@(1127-1192, r. 1155-1158)
Fils de Toba.
Monstre politique dans la periode de changement social. Il succeda a l'Empereur en 1155 et abdiqua en 1158 pour son fils Nijo.
Dans sa jeunesse comme un prince, il s'enthousiasma aux arts d'agrement surtout a Imayo, la chanson vulgaire, et il fut considere un imbecile et ne pas etre apte a gouverner. Mais a l'occasion de la mort de l'Empereur Konoe, qui etait un demi-frere cadet de Goshirakawa, on discuta que prince Morihito fut apte a etre nouvel Empereur. Mais parce que Goshirakawa fut le pere de ce prince, on fit introniser Goshirakawa provisoirement en remplacement de prince Morihito. De sorte que le regne de Goshirakawa fut tres court. La mort de Nijo (Morihito) en 1165 rendit Goshirakawa la personne principale dans la cour.
Alors, au commencement de son regne, Hougen no ran, les troubles contre son frere aine Sutoku se produisirent et Goshirakawa en fut le victorieux. Mais non seulement ces troubles, la periode de Goshirakawa comme l'Empereur et comme l'Empereur qui avait abdique fut celle des troubles et des guerres intestines succesives. Au travers de ces troubles, les Taira qui furent une famille de guerrier s'agrandirent dans la cour. Goshirakawa qui voulut etre le seul despote s'opposa aux Taira qui le sequestrerent en 1179. Cette opposition fut annule par une nouvelle guerre par les Minamoto, autre famille de guerrier.
Mais les Minamoto victorieux aussi commencerent a oppresser la cour apres la guerre. Les Minamoto voulurent construire un gouvernement nouveau pour faire satisfaire les guerriers qui combattirent pour eux.
Le dernier effort politique de Goshirakawa fut fait contre les Minamoto et il refusa de nommer Minamoto no Yoritomo a Shogun. Ce fut une sorte de bataille contre le courrant de la periode.
Culturellement, il fut un grand fondateur des arts diverses et un collectionneur d'articles varies. Le temple Sanju-sangen-do a Kyoto, qui expose mille statues de Kannon (Avalokiteshvara) d'or en mille bras, fut construit sous son commendament.

ouvrages de reference
"Goshirakawa-in" par l'association Kodaigaku-kyokai, Yoshikawa-kobun-kan, 1993
wŒã”’‰Í‰@x@ŒÃ‘ãŠw‹¦‰ï•ÒA‹gìO•¶ŠÙA‚P‚X‚X‚R”N
"Goshirakawa ho-oh" par Mitsuo Tanahashi, Kodansha, 1995
wŒã”’‰Í–@cx@’I‹´Œõ’jAu’kŽÐiu’kŽÐ‘I‘ƒƒ`ƒGjA‚P‚X‚X‚T”N
"Goshirakawa insei no kenkyu (L'etude sur l'insei de Goshirakawa)" par Takeshi Shimogori, Yoshikawa-kobun-kan, 1999
wŒã”’‰Í‰@­‚ÌŒ¤‹†x@‰ºŒS@„A‹gìO•¶ŠÙA‚P‚X‚X‚X”N

Nijo@“ñð@(1143-1165, r. 1158-1165)
Fils de Goshirakawa. Le successer orthodoxe de Toba. Il voulut etablir sa supremathie contre son pere Goshirakawa. Mais mourut soudainement.

Rokujo@˜Zð@(1164-1176, r. 1165-1168)
Fils de Nijo. Fut introniser par son pere Nijo en malade, mais fit abdiquer par son grand-pere Goshirakawa, pour introniser Takakura et realiser le gouvernement de Goshirakawa.

Takakura
@‚‘q@(1161-1181, r. 1168-1180)

Fils de Goshirakawa. Sa mere Shigeko fut une belle-soeur de Taira no Kiyomori et son Imperatrice Tokuko fut une fille de Kiyomori. Apres son abdication, il gouverna nominalement dans la cour de son fils, l'Empereur Antoku.

Antoku@ˆÀ“¿@(1178-1185, r. 1180-1185)
Fils de Takakura. Petit-fils de Taira no Kiyomori par sa mere. Dans la guerre intestine qui se produisit aussitot apres son intronisation, il fit emmener de Kyoto par les Taira en 1183, et mourut dans la mer avec les Taira en 1185.

Suite a la page des Empereurs de l'epoque Kamakura.

N.B. Le prefixe "go" de titre honoraire de l'Empereur, qui est decide apres sa mort signifie "apres".

Conferez les articles Tenno, In et la page de liste des regents.

L'ouvrage de reference
"Fujiwara sekkan-ke no tanjo (Naissance de la famille Fujiwara de Regent)" par Yusuke Yoneda,Yoshikawa-kobun-kan, 2002
w“¡Œ´ÛŠÖ‰Æ‚Ì’a¶[[•½ˆÀŽž‘ãŽj‚Ì”àx@•Ä“c—Y‰îA‹gìO•¶ŠÙA‚Q‚O‚O‚Q”N

Dernierement renouvelee au 28 janvier, 2006



Introduction pour ce lexique

La Chronologie

Table alphabetique

@ @@@@