Des Fujiwara de l'epoque Heian a l'epoque Kamakura

 平安・鎌倉時代藤原氏人物誌


Fujiwara 藤原
Les Fujiwara.
Une parente de noblesse plus florissante au Japon. Le fondateur fut Kamatari (614-669), qui fut un descendant des pretres du Shintoisme, et qui participa la Grande reforme politique de 645.
En 857, Fujiwara no Yoshifusa (804-872) fut nomme Sessho (Regent) de l'Empereur Seiwa. Apres lui, les Fujiwara monopoliserent le poste de regent sauf de 1585 a 1595.
Au milieu de l'epoque Kamakura la parente se divisa en 5 petites familles.

Cf. la liste des regents.



Genealogie des Fujiwaras 1

Cliquez pour le grand plan.


Michinaga
 道長 (966-1027)

Homme politique et noblesse representatif du milieu de l'epoque Heian. Cinquieme fils du regent Kaneie (929-990).
Apres les morts succesives de ses freres Michitaka (953-995) et Michikane (961-995) en 995, il succeda le chef des Fujiwara. Parce qu'il ne fut pas le ministre en ce temps ci, il ne fut pas nomme au Kampaku, mais il obtint le droit de lire prealablement tous les documents soumis a l'Empereur. Aussitot apres, son neveu et rival politique Korechika (973-1010) fut destitue en 996, desormais il n'y eut plus de rival pour Michinaga dans la cour.
Mais Michinaga qui ne voulut pas confier la politique aux ministres inferieurs, n'acceda pas le poste de regent et dirigea la cour comme le ministre de gauche (le premier ministre) de l'Empereur Ichijo, qui fut son neveu.
Cependant, Michinaga ne fut pas intime avec l'Empereur Sanjo, qui succeda l'Empereur Ichijo. Michinaga oppressa Sanjo, qui eut la maladie de l'oeil, et lui fit abdiquer.
En 1016, avec l'intronisation de son petit-fils Goichijo, Michinaga devint son Sessho. Mais l'anne suivante il se demit de son poste de Sessho en faveur de son fils Yorimichi (992-1074).
Il fit epouser ses quatre filles aux Empereurs et eut trois petit-fils qui auront devenu les Empereurs.
Il nota le journal "Mido-kanpaku-ki", qui fut le norme important pour ses descendants qui voulurent devenir le regent et dont quelques manuscrits subsiste jusque maintenant.


Fujiwara no Michinaga

Genealogie des Fujiwaras 2

Cliquez pour le grand plan.

Yorimichi
 頼通 (992-1074)

Homme politique au milieu de l'epoque Heian. Fils du Regent Michinaga (966-1027).

Kiyohira 清衡 (1056-1128)
Gouverneur local de l'epoque Heian. Fils de Tsunekiyo.
Tsunekiyo fut un descendant inflorissant des Fujiwara, qui basa au Nord du Japon. Il fut tue par Minamoto no Yoriyoshi (988-1075) pendant la guerre Zen ku-nen no eki (1053-1062), et son epousee remaria avec Kiyohara no Takesada, qui fut un chef du Nord. Alors, Kiyohira grandit comme un beau-fils des Kiyohara.
Plusieurs annes apres, les troubles se produisirent chez Kiyohara. Dans ces troubles, l'epousee et le fils de Kiyohira fut tue par son beau-frere Iehira. Mais Kiyohira s'allia avec Minamoto no Yoshiie (1039-1106) et vainquit Iehira en 1087. Apres ces troubles (Go san-nen no eki), Kiyohira se renomma Fujiwara et etablit le poste de chef au Nord du Japon.
Il mit la capital du Nord a Hiraizumi (dans pref. Iwate), et y fonda la prosperite demi-independant de la cour de Kyoto. Ses descendants fut appele Oshu-Fujiwara pour distinguer avec les Fujiwara de Kyoto.
Kiyohira construisit un pavillon d'or en 1124, qui devint la source de la legende du pays d'or a l'Est de Marco Polo, et le temple Chusonji en 1126. (A l'epoque Heian, le Nord fut celebre comme le pays producteur d'or.)
Cf. Lien a Chusonji (en japonais)

Genealogie des Fujiwaras d'Oshu

Cliquez pour le grand plan.

Tadazane 忠実 (1078-1162)
Homme politique de la fin de l'epoque Heian. Fils du Kampaku Moromichi (1062-1099). En 1999, par la mort de Moromichi, il succeda le chef des Fujiwara. Mais parce que il ne fut que Gon-Dainagon en ce moment, il ne fut pas nomme au Kampaku de l'Empereur Horikawa comme son pere. Sa nomination au Kampaku fut en 1105. (Sa nomination au ministre de droit fut en 1100.) En 1107 a l'occasion de la mort de l'Empereur Horikawa et l'intronisation de l'Empereur Toba, il fut la personne apte au Regent de nouvel Empereur, mais Fujiwara no Kimizane (1153-1107) qui fut l'oncle de l'Empereur Toba voulut le poste de Regent. La derniere decision favorable pour Tadazane fut fait par Shirakawa-in, qui fut le grand-pere de nouvel Empereur, mais par cette decision Tadazane devint se subordnner a Shirakawa-in.
Pour confirmer la relation avec Tadazane, Shirakawa-in voulut une fille de Tadazane pour l'epousee de l'Empereur Toba. Tadazane refusa cette proposition de Shirakawa-in, mais dans l'autre cote, il negocia directement avec l'Empereur Toba sur ce mariage en 1120. Cette negociation directe introduisit grande colere de Shirakawa-in, et Tadazafe devint donner sa dimisson de Kampaku en 1121. Depuis cette dimission jusqu'a la mort de Shirakawa-in en 1129, Tadazane retira de la politique forcement.
Avec le debut du gouvernement de Toba-in comme l'Empereur qui avait abdique, Tadazane revint dans la cour comme le pere de Regent Tadamichi (1097-1164) et lui reclama la dimission de regent pour Yorinaga, qui fut le demi-frere cadet de Tadamichi. Tadamichi refusa la dimission et par ce refus il se produisit une grande opposition dans la famille de regent.
Tadazane nomma Yorinaga comme le chef des Fujiwara en 1149. En meme temps, pour affirmer la base de la famille, il assembla beaucoup de domaine seigneurial, fit suivit Minamoto no Tameyoshi, qui fut un chef des guerriers, et fortifia la relation avec le temple Kofukuji a Nara, qui fut le temple publique des Fujiwara.
Ainsi, sous le gouvernement de Toba-in, Tadazane devint grand seigneur qui ramassa la force militaire et l'autorite religieux.
Autre cote, Tadamichi qui donna la dimission de chef des Fujiwara fortifia la relation avec la cour et devint un vassal fidele de Toba-in.
Non seulement Tadamichi, mais beaucoup de vassaux de Toba-in furent inquiets l'agrandissement de la force de Tadazane. A l'occasion de la mort de Toba-in en 1156, des vassaux de Toba-in provoquerent Yorinaga et Sutoku-in et firent produire les troubles Hougen no ran. Dans ses troubles, des guerriers qui suivirent a Yorinaga et Sutoku-in furent Tameyoshi et ses sujets, a savoir des serviteurs de Tadazane.
Parce que Tadazane ne participa pas ces troubles directement, il ne fut pas punit publiquement , mais il fut sequestre dans un temple apres ces troubles et mourut dans la sequestration.
Par la defaite de Yorinaga dans ces troubles, le decroissement de la force de la famille de regent devint decisivement.

Yorinaga 頼長 (1120-1156)
Homme politique de la fin de l'epoque Heian. Fils du regent Tadazane (1078-1162) et un demi-frere cadet de regent Tadamichi (1097-1164).
Son dernier poste est le minisre de gauche. Il mourut dans les troubles Hogen no ran en 1156.

Hidehira 秀衡 (1122-1187)
Gouverneur local de la fin de l'epoque Heian. Petit-fils de Kiyohira (1056-1128).
Apres la mort de son pere Motohira en 1157, Hidehira domina le Nord du Japon (=pref. Aomori, Akita, Iwate, Yamagata, Miyagi et Fukushima). Depuis Kiyohira, le Nord du Japon fut la region demi-independant du gouvernement de Kyoto, Hidehira y protega jeune Minamoto no Yoshitsune (1159-1189), qui fut poursuivi par les Taira.
Dans la guerre intestine entre les Minamoto et les Taira, Hidehira fut espere de prendre parti des Taira, mais il garda la neutralite.
Apres la chute des Taira en 1185, Yoshitsune, qui combattit contre son demi-frere Yoritomo (1147-1199), fuit a Hidehira. Hidehira, qui voulut l'independance du Nord contre Kyoto et Kamakura, le protegea encore comme un chef des guerriers.
Dans sa mort, Hidehira fit jurer son fils Yasuhira (1155-1189) et Yoshitsune l'alliance forte contre Yoritomo. Mais Yasuhira qui craignit Yoritomo tua Yoshitsune en avril bissextil 1189.
Cependant, Yoritomo attaqua Yasuhira sous pretexte de la protection de Yoshitsune, et le tua en septembre 1189.
Ainsi, la prosperite des Fujiwara du Nord (Oshu-Fujiwara) finit aussitot apres la mort de Hidehira. La chute des Fujiwara du Nord signifia l'unification complete du Japon par Yoritomo.

Motozane 基実 (1143-1166)
Homme politique de la periode des Ins. Premier fils du regent Tadamichi (1097-1164). En 1158, il succeda le poste de Kampaku et le chef des Fujiwara de son pere. Mais en fait, Tadamichi dirigea la cour et des Fujiwara derriere Motozane. Mais Tadamichi mourut en 1164 dans la situation complexe et difficile pour la famille de regent. Dans la meme anne, Motozane epousa avec une fille de Taira no Kiyomori mais Motozane mourut aussitot apres cette mariage. Cette mariage introduisit une grande crise economique a la famille de regent apres sa mort.

Motofusa 基房 (1144-1230)
Homme politique de la periode des Ins. Deuxieme fils du regent Tadamichi (1097-1164). Par la mort de son frere Motozane (1143-1166) en 1166, il succeda le Sessho de l'Empereur Rokujo. Mais parce que le domaine seigneurial de la famille de regent fut administre par les Taira dont une fille avait epouse Motozane, Motofusa detesta les Taira et approcha a Goshirakawa-in. En 1179, il nomma son fils Moroie (1172-1238) a kugyo (Gon-chunagon) en excluant son neveu Motomichi (1160-1232) dont le tuteur fut Taira no Kiyomori (1118-1181). Ce remaniement du personnel mena la colere de Kiyomori, et par le coup d'Etat de Kiyomori, Motofusa fut destitue le Kampaku et fut exile.
Dans la fuite des Taira de Kyoto en 1183, Motofufa, qui revint a Kyoto, fit epouser une fille a Minamoto no Yoshinaka (1154-1184), et par le soutien de Yoshinaka Motofusa fit nommer son fils Moroie, qui n'eut que 12 ans, a Sessho de L'Empereur Gotoba.
Mais la chute de Yoshinaka en 1184 fut en meme temps la rechute de Motofusa et sa famille.
Dans ses derniers jours, Motofusa fit epouser une fille a Minamoto no Michichika (1149-1202), qui fut un vassal de l'Empereur Gotoba. L'enfant par ce mariage politique fut moine Dogen (1200-1253), le grand fondateur de l'ecole Zen au Japon.

Kanezane 兼実 (1149-1207)
Homme politique de la periode des Ins. Fils du regent Tadamichi (1097-1164). Le fondateur da la famille Kujo (九条), une branche des Fujiwara.
En 1166, par le remaniement du personnel cause par la mort de son demi-frere Motozane (1143-1166), il fut nomme au ministre de droit et occupa ce poste longtemps. Il s'opposa au desordre qui fut cause par Goshirakawa-in et les Taira tout les deux, mais il n'eut pas la chance de diriger la politique et s'isola dans la cour.
Celui qui le soutint fut Minamoto no Yoritomo (1147-1199). Kanezane devint le Sessho en 1186 et diriga la cour apres la chute des Taira. Mais parce qu'il ne put pas heriter le domaine seigneurial qui accompagne au poste de regent, la famille de regent se divisa en deux par sa nomination au Sessho. La base economique de Kanezane fut le domaine partial de Tadamichi que Kanezane herita par sa soeur privement.
Dans ce temps, l'influence politique de Goshiraka-in fut restreinte par Yoritomo et l'Empereur Gotoba fut trop jeune, ce fut la nouvelle periode de la regence sous la suprematie de Bakufu. Kanezane fit epousa sa fille a l'Empereur Gotoba en 1190.
Mais, par un coup d'Etat dans la cour par Minamoto no Michichika (1149-1202), qui fut nouvellement soutenu par Yoritomo, Kanezane fut destitue le Kampaku en 1196.
Pendant son ministere et sa regence, Kanezane fut grand patron de la litterature traditionnelle et fonda le retablissement de la culture sous le gouvernement de Gotoba-in.
Dans la vie religieuse, il patrona le moine Honen (1133-1212) de Jodo-shu.
Il nota le journal "Gyokuyo" dont les articles depuis 1164 a 1200 restent jusque notre temps, et qui est un grand temoignage de la periode de changement.


Kanezane (a droite) et Honen (a gauche). Une part de "Honen shonin eden"(14eme siecle).
Cliquez pour la grande image.

Motomichi 基通 (1160-1232)
Homme politique de la periode des Ins. Fils du regent Motozane (1143-1166). Le fondateur de la famille Konoe (近衛), une branche des Fujiwara.
Par la mort de son pere dans son enfance, il fut dans la situation difficile et se mit en tutelle de la famille de sa belle-mere les Taira. En 1179, son poste dans la cour fut surpasse par son cousin Fujiwara no Moroie (1172-1238). Taira no Kiyomori qui s'irrita de ce remaniement du personnel exclua la famille de Moroie de la cour et fit nommer Motomichi au regent.
Ainsi, Motomichi fut intime avec les Taira, mais non seulement les Taira, il fut intime avec Goshirakawa-in. L'historien Fumihiko Gomi suppose l'homosexualite entre Motomichi et Goshirakawa-in.
Dans la fuite des Taira de Kyoto en 1183, on considera qu'il fut naturel que Motomichi fuit avec les Taira, mais en realite il fuit a cote de Goshirakawa et resta comme le regent.
Par l'entree de Minamoto no Yoshinaka a Kyoto, il fut destitue le regent pour Moroie. Mais en l'anne suivante avec la disparition de Yoshinaka, Motomichi remonta au regent par le soutien de Goshirakawa.
Aussitot apres, Minamoto no Yoritomo, qui fut le dernier vainqueur de la guerre intestine voulut la destitution de Motomichi a Goshirakawa. Enfin Goshirakawa admit sa destitution et nomma Fujiwara no Kanezane a nouvel Regent, mais Goshirakawa n'admit pas l'heritage de domaine qui appartint a Motomichi. De sorte que a l'occasion de la nomination de Kanezane au Regent, la famille de regent se divisa en deux. Les descendants de Motomichi se nomma les Konoe et les descendants de Kanezane se nomma les Kujo.
Apres la chute de Kanezane en 1196, il revint au regent pour la troisieme fois, mais en 1202 il fut destitue par l'Empereur Gotoba et Kujo Yoshitsune, un fils de Kanezane succeda le regent.

Teika 定家 (1162-1241)
Poete representatif de waka de la periode des Ins. La vraie prononciation de son prenom est Sadaie. Fils de Shunzei (1114-1204) qui fut le professeur de waka de Teika. Ils furent des descendants de Fujiwara no Michinaga, mais leur famille ne fut pas florissante et Teika servit a Fujiwara no Kanezane, puis a son fils Yoshitsune privement.
Il fut admit dans les assemblees de waka de Yoshitsune.
En 1196, avec la chute de Kanezane, il tomba dans l'adversite. Mais Gotoba-in qui commenca a s'interesser a waka nomma Teika pour son professeur de waka. Dans la cour de Gotoba-in, Teika fut au centre de la societe litteraire, et en 1201 il fut nomme a un des redacteurs de nouvelle anthologie imperiale ("Shinkokin-waka-shu").
Mais en realite, ce travail de redaction causa la separation entre Teika et Gotoba-in, parce que tout les deux insista leur initiative dans le choix de waka.
Teika quitta Gotoba-in peu a peu et rapprocha a Yoshitsune et les Kujo. Aussitot apres, le troisieme Shogun Minamoto no Sanetomo qui commenca a s'interesser a waka demanda l'enseignement de waka a Teika.
Mais enfin en 1211, Teika fut ordonne le confinement a domicile par Gotoba-in par le probleme litteraire. Cependant en l'anne suivante, Gotoba-in mena la guerre intestine contre le Bakufu et fut exile a Oki.
Apres cette guerre, Teika fut le seule authorite dans la societe de waka. En 1232 il fut nomme a Gon-chunagon et entra dans le membre de kugyo.
En meme anne, il fut nomme a seul redacteur de nouvelle anthologie de waka ("Shinchokusen-waka-shu") par l'Empereur Gohorikawa. Ce fut la bonne chance pour lui de montrer publiquement son gout poetique et son opinion pure sur waka. Mais par la sollicitude au Bakufu de la cour, il ne put pas compiler les wakas de Gotoba-in dont Teika admit le valeur litteraire malgre leur rivalite.
Il est tres probable qu'apres cet avortement, il compila privement l'anthologie de cent wakas par cent poetes avec une oeuvre de Gotoba-in. Cette anthologie est le plus celebre anthologie de waka "Ogura hyakunin isshu".
Il composa le journal "Meigetsuki" de 1180 a 1235. C'est resource important pour savoir sa vie et son epoque.
Aussi, il importa de copier les textes litteraires de son temps. Qelques oeuvres litteraires de l'epoque Heian et l'epoque Kamakura subsistent par son copie manuscrit.
Ses descendants se nomma des Reizei.

Genealogie d'une branche des Fujiwaras (Famille Miko-hidari)

Cliquez pour le grand plan.

Yoshitsune 良経 (1169-1206)
Homme politique et poete representatif de la periode des Ins. Fils du regent Kanezane (1149-1207).

Michiie 道家 (1193-1252)
Homme politique de l'epoque Kamakura. Fils du Regent Yoshitsune (1169-1252). Son fils Yoritsune devint le chef de Kamakura puis quatrieme Shogun, sa fille devint l'Imperatrice de Gohorikawa. Ainsi, il fonda deuxieme l'age d'or des Kujo.

Cf. la liste des regents.
Dernierement renouvelee au 28 janvier, 2006



Introduction pour ce lexique

La Chronologie

Table alphabetique