L'histoire de la science historique au Japon

@jw̗j


Voici une petite histoire de la science historique du Japon.

Au Japon, l'histoire comme une science positive a ete fondee en l'epoque Meiji (1868-1912) comme les autres sciences.
Mais avant la seconde guerre mondiale, les etudes objectives de l'Empereur ont ete une sorte de tabou dans la science historique. Dans les ecoles, l'education de l'histoire a ete d'enseigner la legende ecrite dans "Kojiki" et "Nihon shoki" que les Empereurs sont des descendents de dieux. De meme, les gouvernements du passe, qui ont opposes ou oppresses l'Empereur comme la regence ou le Bakufu, ont considere mauvais et leurs etudes ont negliges de l'academisme. De sorte que, il n'y avais pas de discours objective de l'histoire avant la guerre. L'histoire a ete une science qui demontre l'authenticite du gouvernement de l'Empereur.
Apres la guerre, ce tabou est disparu. Mais en remplacement de ce tabou, la doctorine du materialisme dialectique (le Marxisme) a ete dominante dans la science historique du Japon par la reflexion de l'education avant la guerre. Par cette philosophie materialiste, les etudes positives de l'histoire ont ete bien avancees, mais les marxistes ont apporte trop de theorie de lutte de la classe dans l'histoire du Japon. De sorte que, le passage de l'epoque Heian vers l'epoque Kamakura a ete considere comme une sorte de lutte de la classe, c'est-a-dire, lutte des samourais contre les nobles.
Ce point de vue consernant le passage au Moyen-Age est tres simple et facile a comprendre. Alors il subsiste fortement dans la population et l'explication de l'histoire pour l'etranger est ordinnairement basee sur ce point de vue.
Mais avec l'aprofondissement des etudes, la limite de l'application de la theorie marxiste a l'histoire du Japon devient evidente. A savoir, le changement social au Moyen-Age n'a pas ete cause seulement par les guerriers, et au commencement, le sujet du changement a ete la cour. Plupart des historiens considerent que l'etabissement du Bakufu, le gouvernement militaire est un resultat de ce changement de la cour.
Alors maintenant, dans la science historique du Japon, les etude de l'Empereur, l'Empereur abdique, le regent...bref les etudes de la cour et de la force religieuse (des grands temples) qui ont ete concidere les forces anciennes autrefois sont tres florissantes. Et leurs resultats eclairent des aspects nouveaux de Bakufu.
Ce sont ces resultat de la science historique les plus recents que je voudrais vous informer par ce site web . Par consequent, il y aura beaucoup de differences avec l'explication ordinnaire. Mais j'ai essaiye la description objective dans la mesure du possible.

Or, il subsiste beaucoup de documents et de resources historiques consernant le Moyen-Age au Japon. En plus, des recherches en detail des documents comme des objets historiques eclairent l'existence des documents ecrits au revers des documents. Les resources historiques au Japon sont peu a peu s'accroissent meme aujourd'hui.
En addition, il y a beaucoup de notes journalieres par les nobles. On peut lire les manuscrits de Michinaga Fujiwara (966-1027), qui a ete le Regent de l'Empereur Goichijo. Et on peut connaitre le detail de la guerre entre les Taira et les Minanoto ou la negociation politique concernant l'etablissement du Bakufu par le journal de Kanezane Fujiwara (1149-1207), qui a ete un ministre de cette periode et qui a negocie avec Yoritomo reelement. Je pense que cette abondace des resources est tres rare et exceptionel dans le monde de cette periode.
Alors, ce fait de l'abondance des resouces ecrites caracterise la methode de la science historique au Japon. Au Japon, la science historique, c'est en premier lieu le dechiffrement des textes, tandis que par exemple la science historique europeene surtout en ce qui concerne le Moyen-Age est l'analyse des objets.
En meme temps, le discours de l'histoire du Japon semble trop d'inclinaison de l'histoire du gouverneur que celle de la population et da la vie cotidienne. Mais c'est parce que plupart des resources historiques ont ete ecrites par les nobles ou par les moines c'est-a-dire par les gouverneurs, qui ont constitue les intellectuels du periode. Or, en ce qui concerne l'ecriture, les guerriers, qui ont ete les gouverneurs nouveaux de l'epoque Kamakura n'a pas ecrit les textes. L'histoire du Bafufu depends aux resources ecrites par des nobles et des moines aussi.
Naturellement, les resultas de la fouille ou l'analyse des resources peintes sont introduits a la science historique recement. Mais, au Japon, ils sont consideres les etudes auxiliaires dans la science historique. La mise en valeur de ces recherches archeologique est un theme de la science historique au Japon.

En detail, le carendrier japonais au Moyen-age a base sur le mouvement da la lune. Par consequent, une anne japonaise de Moyen-Age est plus courte que celle europeene. Les anciens japonais ont regle le desaccord de la saison en mettant le mois bissextile. De sorte que une anne japonaise ne correspond pas a une anne europeene exactement surtout sur le commencement et a la fin. En ce qui concerne la date, c'est la date en calendrier japonais que je mentionne dans ces pages.

En ce qui conserne la traduction ou le remplacement du terme historique, j'ai confere des livres suivants.
"Histoire du Japon" par Francine Herail, publications orientalistes de France, 1986
"Dictionnaire historique du Japon", Maison Franco-Japonaise de Tokyo et Maisonneuve et Larose, 2002

Dernierement renouvelee au 19 decembre, 2004



Introduction pour ce lexique

La Chronologie

Table alphabetique